ESA BILL NOW!

Arrêtez la destruction des ESA - ESA Bill Now

Dites STOP à la destruction des Environmentally Sensitive Areas (ESA) en demandant aux décideurs politiques et propriétaires fonciers de s'associer à la société civile pour que le ESA Bill soit implémenté le plus rapidement possible.

Les membres de la Société Civile signataires vous invitent à soutenir le Manifeste en faveur du Environmentally Sensitive Areas (ESA) Bill
Préservons et gérons mieux nos trésors naturels ! Signez le manifeste en faveur du ESA Bill !
Ecrivez à vos députés.es pour montrer votre intérêt et votre préoccupation.
Soutenez la campagne ESA Bill Now sur les réseaux sociaux.
Parlez-en autour de vous et à un maximum de personnes.
Téléchargez le logo ESA BILL NOW ! et portez-le fièrement.
Rejoignez le réseau national
ESA Bill Now en remplissant le formulaire.

Contexte

En 2008, le gouvernement mauricien commence à travailler sur un projet de loi, connu comme le Wetland Bill, mais celui-ci n'est ni débattu ni voté au Parlement jusqu’à ce jour !

En 2009, le ministère de l'environnement réalise une étude sur les zones écologiquement sensibles de Maurice et de Rodrigues (ESA Study 2009 - (285MB)). Ce rapport n’est jamais rendu public et le projet de loi qu’il recommande, à savoir le ESA Bill, reste dans les tiroirs.

En 2018, le Collectif Wetlands Mauritius - dont Eco-Sud est un des membres fondateurs - prend connaissance de ce rapport et le diffuse dans le domaine public via une lettre ouverte aux députés publiée dans L’Express, leur rappelant la nécessité de préserver les ESA.

Le rapport mentionne clairement que les lois mauriciennes ne sont pas adaptées à la protection des ESA :

  • Lacunes dans la protection juridique
  • Absence de seuils à respecter pour les décisions ministérielles/trop grande discrétion
  • Évaluation inadéquate de l'impact sur l'environnement
  • Planification environnementale inadéquate
  • Mise en vigueur inadéquate

Aujourd’hui, le projet de loi n’est toujours pas implémenté et pire, 10 projets ont été lancés sur ces mêmes ESA en 2018. C’est pour cela que nous avons besoin de votre soutien pour plaider en faveur de la protection et de la conservation des ESA.

En tant que membres de la société civile, vous pouvez nous aider de différentes façons, en signant le Manifeste en faveur du ESA Bill par exemple, en écrivant à vos députés ou encore en soutenant la campagne ESA Bill Now sur les réseaux sociaux.


Objectifs du plaidoyer

ESA Bill Mauritius - Videos series

ESA menaces directes et indirectes

Abonnez-vous à notre newsletter !


Gardez l'oeil ouvert sur les dernières actualités d’Eco-Sud.


Abonnez-vous

Manifeste en faveur du Environmentally Sensitive Areas (ESA) Bill


Les membres de la Société Civile signataires vous invitent à soutenir le manifeste à votre tour !

Préservons et gérons mieux nos trésors naturels !

Azir zordi pou dime


Signez le manifeste    Téléchargez le PDF

Une loi pour les ESAs

La Société Civile signataire de ce manifeste demande aux partis politiques, candidats aux élections législatives du jeudi 7 novembre 2019, de prendre un engagement ferme en faveur de l’environnement et des écosystèmes.

Dans le World Risk Report 2018, L’Ile Maurice s’est vu attribué le World Risk Index (WRI) le plus élevé d’Afrique, au point de figurer parmi les 16 pays au monde avec le plus haut risque face aux “natural hasards”.

Cependant, nos trésors naturels continuent d’être détruits en l’absence d’une loi qui puisse assurer leur pleine protection.

Il est aujourd’hui plus que temps de le faire, afin :

  • que les citoyens de la République de Maurice puissent continuer à bénéficier des services écosystémiques des ESA,
  • de préserver la biodiversité &
  • de permettre à ces écosystèmes d’augmenter leur capacité de résilience, face aux effets du changement climatique.

Cette action s’inscrit, en urgence, dans la continuité de l’Étude réalisée pour le Ministère de l’Environnement et la NDU du Gouvernement de l’Ile Maurice :

“A study of Environmentally Sensitive Areas in Mauritius and Rodrigues” - ESA study 2009 -

Les 3 documents suivants ont constitué la base principale de l’étude des ESA :

  • National Environmental Strategies (NES), 1999
  • National Development Strategy (NDS), 2003
  • District Council Outline Planning Schemes (OPS)

Le National Environmental Strategies (NES) de 1999 ayant identifié l’étude sur les ESA comme un projet prioritaire.

Les ESA sont un instrument de planification utilisé partout dans le monde pour identifier et protéger les ressources naturelles d’un pays et les services environnementaux qu’elles fournissent à la communauté.

Une des recommandations de l’ESA Study est l’application de l’ESA Bill.

Pourquoi un tel projet de loi ?

Actuellement,

  • 90% de nos mangroves ont été détruites;
  • Les Mauriciens ingèrent 2kg de pesticides par an par personne;
  • Selon Statistics Mauritius, durant la seule année 2017 à 2018, l’importation des pesticides a connu une hausse de 6,6%, alors que la superficie totale des forêts a régressé de 18 hectares sur la même période.
  • Durant les 20 dernières années la population de chauves-souris insectivores a diminué de 80%;
  • 20% de nos lagons sont composés de coraux vivants;
  • Nos lagons souffrent d’eutrophisation - c’est à dire qu’ils sont asphyxiés par manque d’oxygène;

Si le lien entre la santé publique et la destruction de la biosphère a pu aujourd’hui être démontré, il est également constaté qu’elle se donne à voir avec l’augmentation des maladies pulmonaires, maladies de la peau, cancer, propagation de virus et de bactéries, intoxication minérale.

Déjà en 2009;

  • 90% de nos wetlands sont affectés par le « backfilling »;
  • 60% de nos wetlands sont fragmentés;
  • Notre niveau d’urbanisation est 36 fois supérieur à la moyenne mondiale (D. S. Hammond, 2015);
  • Il ne reste plus que 4.4% de forêts endémiques;

Beaucoup de ces zones écologiquement sensibles sont inconnues des Mauriciens et sont inaccessibles car privatisées. Elles sont menacées de disparition par les projets qui y sont développés, notamment immobiliers.

Il y a une importante opportunité de création de nouveaux métiers autour du besoin de protection et de restauration de ces trésors vivants ainsi qu’autour de la sensibilisation aux enjeux environnementaux.

Le ESA Study de 2009, met l’emphase sur les menaces existantes :

  • Perte et dégradation des ESA avec pour conséquence la réduction de leurs nombres, de leurs étendues et la détérioration de leurs fonctions écosystémiques.
  • Les impacts peuvent s’additionner, pouvant aller jusqu’à une perte irréversible. La notion de “point de non-retour environnemental” est mentionnée dans le rapport
  • Les facteurs de risque impliquant des changements à long terme sont :
    - L’acidification des océans
    - La variation croissante des précipitations
    - L’épuisement des aquifères
    - La bioaccumulation de substances toxique
    - L’appauvrissement génétique
    - La perte de la couche arable
  • Les pressions à courts termes sur les ESA (Maurice & Rodrigues) :
  • - L’expansion des surfaces imperméables sous forme de routes et de bâtiments (zone bâtie)
    - Les travaux de défense côtière inappropriés et recul de la construction
    - La modification mécanique et dommages
    - Les décharge généralisée de déchets solides
    - L’assainissement inadéquat, traitement et rejet
    - Les eaux de ruissellement industrielles, agricoles et de pâturage chargées de produits chimiques et de sédiments
    - L’érosion des sols
    - La surexploitation ou sur-utilisation
    - L’augmentation de la demande en eau douce

L’ESA Bill un projet de loi prioritaire

La Société Civile réclame que le ESA Bill de 2009 soit actualisé, discuté et voté au parlement le plus rapidement possible. Pour cela elle demande que chaque parti politique s’engage en signant ce manifeste.

Deux éléments importants sont à être considéré :

1. La mise à jour du ESA Bill devrait se faire en transparence, avec l’implication des citoyens.
2. En attendant que le ESA Bill soit discuté et voté au parlement, aucune nouvelle EIA Licence ne devrait être émis pour les projets se trouvant à proximité des ESA.

Signataires du Manifeste