Le modèle de développement, la surconsommation, le manque d’engagement politique ou l’indifférence à l’égard des zones sensibles sont des réalités qui représentent de vrais dangers écologiques.

Parmi les 14 types ESAs, les ruisseaux et rivières ont été identifiés comme des zones naturelles sensibles.

Les bordures de rivières doivent rester boisées afin de limiter l'apport des sédiments dans nos lagons. Couper les arbres à la bordure des rivières augmente l'effet de sédimentation des lagons, fragilisant ainsi nos coraux qui subissent déjà assez de facteurs stressants (augmentation de la température, monté des eaux, activité humaine, présence de pesticides et d'engrais). Il reste 4.4 % de forêt endémique sur notre île.

Le ESA BILL recommande de ne plus couper les arbres dans ces zones naturelles. Ainsi, nous réduirons les pressions négatives sur nos coraux, renforçant ainsi nos défenses naturelles.

Ne soyons plus les spectateurs de la dégradation de notre environnement. De notre pays.